Sélectionner une page

Connaissez-vous la WonderSwan ?

29 octobre 2022 | Nintendo, WonderSwan

La WonderSwan est une console monochrome sortie en mars 1999 au Japon. Bien que la console ne sera jamais mise en vente au-delà de ce territoire, la console a acquis une certaine notoriété notamment pour sa petite taille et ses performances.

À l'origine, il y a Gunpei Yokoi

Si ce nom ne vous dit rien, il est tr√®s probable que vous connaissiez ses cr√©ations. Gunpei Yokoi a √©t√© embauch√© en 1965 chez Nintendo, √† l'√©poque o√Ļ l'activit√© principale de la firme √©tait encore les cartes √† jouer. Pendant plus d'une d√©cennie, Gunpei Yokoi travaillera sans rel√Ęche sur le prototypage et la cr√©ation de jouets.

Alors que Nintendo souhaite se lancer de le marché des bornes d'arcade, Gunpei Yokoi a l'idée de créer un petit jouet électronique qui rentre dans le creux de la main et peut facilement être utilisé dans les transports en commun. Le projet aboutit et la Game & Watch est née.

L'argent gagné par Nintendo est immédiatement réinvesti dans la création d'une console de salon : la Nintendo Entertainement System (NES). Gunpei Yokoi n'est pas intégré au projet, mais il apportera une contribution qui va révolutionner les manettes de jeux vidéos en inventant la "croix directionnelle".

Souhaitant continuer à innover, Gunpei Yokoi va créer une console portable puissante avec un écran monochrome pour baisser le prix de vente ainsi que réduire la consommation de piles. En 1989, la Game Boy fera son entrée dans le marché de la console portable.

Bandai veut sa console portable

Après plus de 30 ans chez Nintendo et l'échec du Virtual Boy, Gunpei Yokoi quitte la firme nippone et lance sa société.

WonderSwan

C'est donc pour la soci√©t√© Bandai, cr√©ateur de jeux √† succ√®s et propri√©taires de nombreuses licences manga, que Gunpei Yokoi va cr√©er la WonderSwan. Sortie en 1999, la console propose un √©cran en noir et blanc, un choix surprenant quand on sait que la Game Boy Color est sortie un an plus t√īt. Mais le principal atout de la console se situe plut√īt dans le prix de vente de 4800 yens (environ 40‚ā¨) pour des caract√©ristiques techniques int√©ressantes : 10 boutons, possibilit√© de jouer √† l'horizontale ou √† la verticale et surtout pr√®s de 40h d'autonomie.

La console rencontrera un véritable succès : plus de 200 000 unités seront vendues durant la première semaine. Au final, plus de 1 million de consoles seront vendues sur le territoire japonnais.

Décédé en 1997 d'un accident de la route, Gunpei Yokoi ne connaitra jamais la version définitive de son projet.

Déclinaisons de la WonderSwan

Toujours afin de contrer Nintendo et les multiples déclinaisons de sa Game Boy (Game Boy Color, Game Boy Advance ...), Bandai va également proposer plusieurs itérations de sa console, notamment la WonderSwan Color.

Vous l'aurez compris, la principale nouveauté réside dans la présence d'un écran en couleur. Elle sera suivie par la SwanCrystal, dont la principale évolution réside dans un écran couleur de qualité supérieure.

Après plus de 4 millions d'exemplaires vendus, Bandai arrêtera la commercialisation de la console en 2003.

Si vous souhaitez découvrir cette console, Recalbox contient un émulateur WonderSwan et WonderSwan Color.

Sources : Wikipédia, Paderetro & Micromania

1 Commentaire

  1. Excellent article merci gunpei

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *